XII Les Six Compagnons et l'avion clandestin

Date de première parution : 1967

 

Édition 2

Illustrations de Robert Bressy

Édition 2 (1983)

Illustrations de Robert Bressy

Édition 2 bis (titre rouge) (1986)

Illustrations de Robert Bressy

Auteur : Paul-Jacques Bonzon

Édition 1
Année de parution : 1967

Chronologie

L'histoire commence au début du mois de juillet.

L'avion s'est écrasé le 22 juin.

Le 11 juillet Kafi est retrouvé blessé à l'épaule.

Les personnages

Mady part de nouveau en vacances sans son père.

On reparle des serins de Gnafron (cf. III).
La mère de Gnafron conserve les journaux pendant des semaines pour pouvoir lire le feuilleton d'un trait quand il est fini.

Le 11 juillet Kafi est retrouvé blessé à l'épaule par une balle de revolver (c'est toujours des revolvers !). La balle a due être tirée de loin sinon elle aurait sectionné l'os (mortel d'après le médecin) (même scénario que dans II). Elle a sectionné une petite artère et Kafi a perdu beaucoup de sang.
Kafi pèse plus de 35 kg.

C'est la Guille le plus observateur dans cette histoire. Raillé par toute la bande, il s'avère qu'il a raison en soupçonnant la chanteuse.
C'est finalement lui qui va résoudre l'énigme en découvrant que la chanteuse est un homme déguisé.

A noter

La bande prend le train et part sans vélos (inutiles en montagne).

Le nombre de torches que possèdent les Compagnons est variable (d'abord 3 lampes puis au moins 5).

Malgré leur promesse les Six Compagnons ne sont jamais allés à Florence.

P 175 on parle d'un revolver à récupérateur de douilles. Or les revolvers n'ont pas besoin de récupérateur puisque les douilles ne sont pas éjectés. L'auteur confond donc (et ce dans toutes les aventures) les pistolets et les revolvers, les qualifiant tous les deux de revolver.

Dédicace

/

Informations supplémentaires
(extraites du forum Livres d'enfants)

Grâce aux recherches d'un passionné (Christian, voir le forum "Livres d'enfants"), on en sait un peu plus sur Pierroux. Pierroux, qui est un nom fictif, est décrit comme étant situé dans le massif du Pelvoux. Le nom le plus connu du massif du Pelvoux est le massif des Ecrins, le second massif montagneux francais dans les Hautes-Alpes (05). Celui-ci contient un sommet de plus de 4000 m (la barre des Ecrins), l'un des plus beaux sommets (la Meije) et nombre de belles montagnes (le Pelvoux 3946 m). Il est bordé au nord par le massif de l'Oisans : en effet les 6 compagnons descendent du 1er car à Bourg d'Oisans (Isere) pour prendre celui qui les emmenera à Pierroux. Les plus beaux sommets du massif ne se découvrent qu'au fond de profondes vallées. Comme l'a si bien décrit Bonzon, le massif du pelvoux est un havre de paix.pour les randonneurs, le GR 54 exploite son relief difficle où les Compagnons ont failli se rompre les os surtout dans leurs poursuites nocturnes.

Retour aux titres